Rechercher
  • Catherine Redelsperger

« Déplier le mot DIALOGUE »


Pour déplier les mots, sans risquer de les casser à l’endroit de la pliure rigidifiée par la banalisation, j’ai choisi de me laisser inspirer par le travail d’archéographie de Benoît Heitz (livre à venir en 2020).

Le défi : jouer avec les correspondances de signe/sens/image aux origines protosinaïtiques de notre alphabet et se laisser surprendre.

J’ai choisi le mot « DIALOGUE » et en trois étapes, je chemine du signe jusqu’au sens.

L’étape 1 consiste à partir des signes révélés par l’archéologie et modernisés graphiquement par Marc- Alain Ouaknin

L’étape 2 consiste à partir de l’interprétation de ces signes par Benoît Heitz

L’étape 3 consiste, en résonance à donner mon interprétation du moment sous une forme poétique


Déplier le dialogue 1.

Les signes protosinaïtiques sont visuels.

D comme Porte I comme Main A comme Bœuf, Taureau L comme Aiguillon, Étudier

O comme Œil, Source G comme Arme, Conflit U comme Clou,Cheville E comme Homme qui danse, Homme qui médite

Déplier le dialogue 2.

S’inspirer de l’interprétation des signes protosinaïtiques proposée par Benoit Heitz

D comme Passage, seuil des deux mondes I comme Fabriquer, créer A comme Sillon, force vitale, lieu duquel je me tiens, verticalité L comme Diriger, mise en mouvement, accompagner O comme Voir, regarder, apparaître G comme Antagonisme, séparer, relier U comme Assembler, reliance, fraternité E comme Corps en mouvement, joie, souffle

Déplier le dialogue 3.

Expiration poétique pour L'ATELIER DES DIALOGUES

Dialoguer,

Au passage de ton monde et du mien

Au seuil, parfois hésiter à le franchir

Au sas, parfois s’enfermer sans plus d’air

Au passage, ne pas l’effacer

De la fabrique des mots

Créer à tâtons le sens

Du commun espéré

Chacun les pieds dans sa terre

Qui martelant, qui saupoudrant

Un sillon d’audace

Chacun accompagnant l’autre

D’une pichenette le poussant

Un peu plus loin ou de côté

Pour voir de l’inédit,

Regarder, l’air de rien,

Du coin, ce qui ne se dit pas encore

Se laisser surprendre de l’apparu

De profondément saisir

La clé de la divergence

Comme paroles de construction

Du bricolage, de l’assemblage

Des pensées, des actions

Et comme par surprise d’êtres

Dans le mouvement

Retour au blog >

#CatherineRedelsperger #Atelierdesdialogues #MarcAlainOuaknin #BenoîtHeitz

0 vue