Rechercher
  • Catherine Redelsperger

Le cercle de dialogue (2)


Les cercles de dialogue sont une tradition que nous associons aux Indiens sous un tipi, au palabre africain et à des thérapies de groupe.

De quoi cela nous parle : de se transformer individuellement tout en trouvant une harmonie collective de solidarité, et aussi en acceptant les phases de divergences et de conflits (qui peuvent être mis au centre du dialogue).

Nous avons évoqué dans « le cercle de dialogue (1) » ses bénéfices sans en préciser les règles de fonctionnement, c’est l’objet de ce volet.

Des règles clés sont partagées dès le démarrage après l’inclusion des participants. L’inclusion consiste à se relier les uns aux autres. Les possibilités sont variées et très brèves : dire son prénom, dire pourquoi le thème vous intéresse, dire votre météo du jour….

Une fois les règles clés partagées, il est demandé à chacun de dire s’il est d’accord avec les règles.

Ainsi, les membres du groupe sont dans de bonnes conditions pour dialoguer, ainsi que le facilitateur pour rappeler les règles.

Voici les règles proposées par Sylvie Caruso Cahn dans son ouvrage « La boîte à outils de l’intelligence collective » publié chez Dunod.

Sylvie sera le 1er mars 2018 l’invitée des conférences-dialogues de l’atelier des dialogues.

Dans les règles, sont affichées des recommandations de comportement :

  • « Suspendre son jugement

  • Rendre explicites les présuppositions implicites

  • Reconnaître et honorer la personne qui parle

  • Accueillir les différences

  • Déposer ses vues au centre du groupe

  • Tolérer l’exploration sans consensus, compromis ou décision

  • Porter attention au sens émergent

  • Garder une attitude de pleine conscience

  • Parler quand on se sent mu par une force intérieure »

En complément, des règles de prise de parole :

  • « Une seule personne parle à la fois.

  • Les silences sont respectés et utilisés pour la réflexion individuelle et la prise de recul.

  • Un objet de parole (balle, galet,…) peut être utilisé et passer de main en main pour la prise de parole

  • Au centre on peut faire figurer un symbole ou une représentation du sujet ou du groupe/

Cela semble peu. Cela change tout. Expliciter l’état d’esprit et s’y tenir, ne pas brûler les étapes, dans la lenteur, gagner du temps, se transformer dans le silence et la parole.

Découvrir toutes les conférences-dialogues >

#Lecerclededialogue #CatherineRedelsperger #Atelierdesdialogues #SylvieCarusoCahn

0 vue