Rechercher
  • Catherine Redelsperger

Le dialogue organisé en entraide pour transformer une situation


Inspiré du co-développement de Payette et Champagne

Vous êtes dans un situation inconfortable. Vous avez déjà tenté de résoudre le problème de plusieurs manières. Mais vos solutions ont, au pire, créé de nouvelles difficultés et malentendus ou au mieux maintenu un statu quo. Pourtant vous êtes sincèrement en train de tenter de démêler la pelote de laine. Mais rien n'y fait. La reproduction du problème vous fatigue, vous pèse et génère une angoisse sourde. Peut-être au fil du temps êtes-vous devenu méfiant de vous-mêmes et des autres protagonistes. Ou peut-être au fil du temps avez-vous développé la sensation que vous vous êtes enfermé dans une interprétation de la situation sans parvenir à trouver une porte de sortie.

Une de vos relations vous propose de participer à une séance de co-dév de résolution de problème. Elle vous dit sommairement : « Tu n’as rien à perdre et tu verras, quoi qu’il arrive tu apprendras des trucs, tu verras les choses autrement et tu seras soulagé ». Vous lui avez répondu en riant (mais pas tout à fait) « Ce n’est quand même pas un truc de psy ? » et elle vous a rassuré en garantissant un côté pragmatique, « mais que bon, une situation complexe, elle est faite de gens et que les gens ne sont pas que des raisons, mais aussi des émotions ». Et vous n’avez pas eu d’arguments contre cela. Et vous voilà vivre votre première séance de co-dév de résolution de problème.

Vous vous retrouvez avec huit autres personnes assises en cercle. Toutes sont des managers comme vous. Chacune se présente. Puis l’intervenante explique la genèse du co-développement au Canada et les différentes étapes de la séance. Vous êtes déjà au courant. Car avant de vous engager vous avez eu une conversation avec l’intervenante pour découvrir la méthode et définir votre attente. Rien que d’avoir pu « déposer » votre histoire à quelqu’un à distance vous a fait du bien. Vous écoutez attentivement la description des étapes.

Exposition du contexte et de la demande par vous, le client. Questions ouvertes posées par ceux qui deviennent pour la séance les consultants. Et vos réponses. Vous, au paper board écrivant la nouvelle formulation de votre demande après le jeu de questions-réponses. Les consultants acceptent la mission. Alors vous vous éloignez un peu, leur tournant le dos, les écoutant. Car si vous étiez resté dans le cercle vous les auriez influencés par les expressions de votre visage. Les consultants partagent les échos vécus par eux de votre situation. Ils se remémorent comment, dans leur pratique, ils ont été amenés à en résoudre de similaires. Ils font appel à leur connaissance, leur compétence, leur expérience. Ils élaborent des pistes. Jamais de jugement sur la manière dont la situation a été gérée ; jamais.

De fil en aiguille, avec des rebonds, s'appuyant sur ce que les uns et les autres disent (la question d’avoir tort ou raison n’est pas de mise), des scénarii émergent. Quand ils sont à maturité, les consultants accueillent à nouveau le client dans le cercle. Il écoute leurs propositions, les remercie, échange, creuse les propositions. Puis à la fin chacun explique ce que lui a appris cette séance de co-dév.

Cela semble peu. Cela change tout. Un petit trop de jugement et le dialogue ne se fait plus en confiance et brise l’entraide.

Découvrir toutes les conférences-dialogues >

#CatherineRedelsperger #Atelierdesdialogues #codéveloppement #transformationdesituation

29 vues