Rechercher
  • Catherine Redelsperger

Le cercle de dialogue (1)


Quand je déplace les chaises installées là en dispositif théâtre mettant en scène un orateur sachant, ou quand je demande d’ôter les tables d’une salle de réunion pour installer des chaises en rond, les premières réactions sont de la gêne.

Pourquoi cette gêne ?

Les raisons sont diverses : la perte de la protection des tables, la disparition de l’anonymat (masse informe du « public »), l’impression d’être à une réunion de thérapie de groupe (souvent la seule représentation visuelle liée aux films et séries américaines).

Pourtant, une fois la puissance du cercle expérimentée, il est difficile de retourner en arrière vers le format classique de réunion.

Le cercle est très efficace. Il met visuellement et symboliquement tout le monde à égalité. La distance entre chacun et le centre du cercle est la même. Le fait d’avoir un centre commun dit ce que l’on cherche à faire : découvrir quel est ce centre commun (il peut être aussi un conflit) en acceptant d’écouter la parole de l’autre et d’être dérangé, déplacé.

Le « chef », le « leader » a une place parmi les autres. Il n’est ni devant la scène, ni en bout de table, ni assis sur une chaise plus luxueuse que les autres.

Mais ce cercle n’est pas magique. Il nécessite de respecter des règles d’intention et de fonctionnement (lire « cercle de dialogue (2) »)

Mais avant de parler de cela, une question reste à évoquer : à quoi cela sert ? Pourquoi un cercle de dialogue ?

Dans votre entreprise, votre organisation, votre association vous êtes dans une phase de transition, cela bouge. Arrivée de nouveaux collaborateurs. Cela chavire à cause des transformations digitales des habitudes de vos clients. Cela se tend en raison de l’offensive de vos concurrents, de la défection des financements de l’état, des régions … vous êtes dans une forme de flou. Certes, vous allez investiguer, faire des recherches, des diagnostics venant nourrir rationnellement un échange. Mais est-ce suffisant ? Ce sont bel et bien les collaborateurs autour de vous avec leurs croyances, leurs opinions, leurs appétences, leurs expertises qui vont réfléchir, agir, inter réagir, se mobiliser, expérimenter, stabiliser…

Le cercle de dialogue permet de découvrir sa propre vision d’un sujet en s’entendant parler, en écoutant les autres, en rebondissant. Les convergences et les divergences apparaissent. Progressivement, avec le temps (le temps du cercle du dialogue est celui de la régularité et de la décélération) une vision commune, acceptable, mobilisatrice se construit.

Cela semble peu. Cela change tout. Une disposition de chaises en rond peut conditionner une autre manière de dialoguer.

Découvrir toutes les conférences-dialogues >

#Lecerclededialogue #CatherineRedelsperger #Atelierdesdialogues

0 vue